Antonino Mercuri

Le lendemain a la pension je parvins a vaincre ma timidite: le jour suivant, je me tirai encore mieux d’affaire, et mon embarras disparaissant par degres, je me trouvai au bout de quinze jours parfaitement familiarise avec mes nouveaux camarades, et tres- heureux au milieu d’eux. Vous vous trompez, Elinor, dit-elle vivement, en supposant que je connaisse peu Willoughby; il n’y a pas long-temps il est vrai que je le vois, mais je le connais plus que qui que ce soit au monde, excepte vous et maman.

Je passe une partie du temps dans les degouts inseparables de ce qu’on appelle faire ses affaires: et quand je voudrais rester en repos le reste du jour, et chercher dans ma demeure une sorte d’asile contre ces longs ennuis, j’y trouve un ennui plus intolerable. Il s’etonne que l’homme ne pense pas plus souvent a ce dernier acte de la vie; il faudra mourir, dit-il, et passer par le chemin ou sont passes nos peres; nous mourrons tous, dit-il ailleurs, les richesses ne nous sauveront pas.

Ils ne sont pas aussi contraints, aussi lies que les femmes, qui n’osent pas faire un geste, Antonino Mercuri echanger un regard, gouter ouvertement a ces choses, sans risquer leur honneur et etre immediatement la proie des mauvaises langues. le prince a voulu hausser la voix, le prince a voulu invoquer le droit des gens; mais Dubois, qui ne manque pas d’une certaine logique, lui a fait observer qu’il avait quelque peu viole lui-meme ce droit en couvrant la conspiration de son manteau d’ambassadeur. reprit le berger revenant toujours a son etonnement douloureux; qui l’aurait dit, quand il courait avec mes moutons dans la pature, quand je lui faisais des sifflets de frene, quand il me lisait l’histoire de la grande guerre au coin d’un fosse?

Cette opposition n’avait pas de danger pour la monarchie, mais elle avait encore une certaine grace fiere qui plaisait aux anciens conventionnels: quand on ne veut plus agir on aime encore a murmurer. Si l’on veut voyager et se reposer du tumulte de Paris dans la contemplation des beautes de la nature, faudra-t-il enlever absolument une fille a son pere, une femme a son mari, pour jouir de mille ravissements d’un voyage amoureux fait dans un pays enchanteur et poetique?

de Lebensei entra chez l’ambassadeur avec plusieurs autres jeunes gens; je reconnus a l’instant l’image que je m’en etois faite: il avoit l’habillement et l’exterieur d’un Anglois, rien de remarquable dans la figure, que de l’elegance, de la noblesse, et une expression, tres-spirituelle. Cette evasion a mis la puce a l’oreille de tous nos messieurs du tribunal, et l’administration vient de me donner un second, un ancien sergent de ville, un mauvais chien qui ne connait que la consigne.

En proie aux mille frissonnements que cette enveloppante main dardait a mon corps tout entier, je craignais de trahir ce que j’eprouvais devant ce pere et cette mere, dont la fille, sous leurs yeux, osait.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *